ASSOCIATION SPORTIVE DE TRONGET : site officiel du club de foot de TRONGET - footeo

TOULOUSE DONNE LA LEÇON

23 mars 2009 - 08:39

Toulouse a écrasé le Paris-SG (4-1), dimanche soir au Stadium. Un peu plus tôt, l'OL a repris la première place à Marseille contre Sochaux (2-0). Saint-Etienne reste relégable après sa deuxième défaite consécutive à Lorient (1-3).

 

Lyon reprend son bien
Les matches de samedi
Le classement

Alain Casanova répète souvent que son équipe ne se fixe aucune limite. Même une bonne paire de jumelles ne suffirait pas à en dessiner les contours. Depuis le début de la saison, Toulouse est parti dans un numéro qui rappelle étrangement celui qui lui avait permis de se qualifier pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Le TFC n'en est plus qu'à une longueur à neuf journées de la fin du Championnat. Après Bordeaux (3-0), c'est un deuxième "gros" de la L1, le Paris-SG (4-1) qui est tombé au Stadium. Le score peut paraître flatteur. Il est venu récompenser la leçon de réalisme donnée par les Toulousains. A la pause, les joueurs de Paul Le Guen était déjà menés 3-0. Après la claque infligée par l'OM, il y a une semaine, le club de la capitale concède sa deuxième défaite d'affilée. Cela ne lui était arrivé qu'une seule fois cette saison. Toulouse y avait déjà contribué. C'était entre la onzième et la douzième journée.

En première période, le choc tant attendu a viré à la démonstration pour les Toulousains. Bien en place défensivement, les joueurs d'Alain Casanava ont laissé les Parisiens s'échiner à contourner leur bloc. L'équation s'est révélée impossible à résoudre pour Stéphane Sessegnon et ses équipiers. Sevré de joutes hexagonales depuis trois matches pour cause de suspension, l'international béninois a été le plus remuant dans les rangs de la capitale. Ses accélérations ont donné du fil à retordre aux Toulousains. Elles partaient de beaucoup trop loin pour inquiéter réellement le TFC. Malgré des intentions louables, Paris n'est pas parvenu à se montrer dangereux. Toulouse n'a pas fait beaucoup mieux, à la seule différence qu'il a su se montrer réaliste sur ses rares opportunités. En quarante-cinq minutes, ses occasions pouvaient se compter sur les doigts d'une main. Trois sur quatre ont été converties par Bergougnoux (6e), Gignac (38e) -plus que jamais meilleur buteur de la L1- et Sissoko (45e).

Toulouse invaincu à domicile depuis plus de quatre mois
Déjà privé de Sakho et Camara, Paris a également perdu Armand sur blessure juste avant la pause. C'est lorsque l'ancien Nantais se faisait soigner sur le bord de la touche que Sissoko a enfoncé le clou. Même groggy, le club de la capitale a tenté de faire bonne figure en deuxième période. Il a touché le bois de Carrasso (58e), avant de se voir récompenser de ses efforts par Mabiala (71e). Le Paris-SG n'a pas lâché prise et c'est bien là son seul mérite. En face, Toulouse a bouclé sa soirée par un nouveau but de Braaten, parti dans le dos de la défense parisienne (80e). Cela valait bien quelques "Olé" du Stadium qui ne s'est pas fait prier pour chambrer le PSG dans les dernières minutes. Depuis le 1er novembre dernier, le public toulousain n'a toujours pas assisté à la moindre défaite de son équipe à domicile. Entre une fin de Championnat excitante à jouer et une demi-finale de Coupe de France qui se profile contre Guingamp, il devrait avoir encore quelques occasions de donner de la voix. - Emery TAISNE

 

Commentaires

LIENS UTILES